Galerie

Portrait d’une lomographe

Pour ce portfolio j’avais envie de vous faire partager les photos d’une amie qui utilise des appareils de la marque Lomography entre autre. Ses images sont pour moi représentatifs de l’esprit du « Lomographe » liberté et amusement. !… Pour la forme, une mini interview avec 3 questions auxquelles elle a bien voulu répondre. Merci d’avoir jouer le jeu ! Je vous présente Neena B. le portrait d’une Lomographe en herbe.

1) Combien d’appareils as-tu ?

En tout j’ai 5 appareils argentiques : Mon tout premier achat fut le Diana. Je suis tombée par hasard sur un magasin Lomo a Paris dans le quartier du Marais. Les formes, les couleurs et le design des appareils ont d’abord attiré mon attention. De plus, leur utilisation avait l’air très simple. J’ai donc opté pour l’appareil le plus populaire de chez Lomo : le Diana qui est à la base un appareil moyen format dans lequel on y mets des pellicules 120mm (format carré), mais avec lequel je fais aussi du film 35mm, j’ai pu le transformer en le bricolant un peu … L’intérêt c’est que ça permet d’avoir une photo prise sur toute la surface du film y compris sur les perforations. J’ai aussi un autre lomo « la Sardina » qui est un 35mm. J’ai chiné dans une foire photo à Marseille un Olympus OM1, pour finir j’ai aussi deux polaroids dont le dernier Instax de chez fuji.

2) Qu’est ce que tu aimes dans l’argentique ?

Ce que j’aime dans les photos argentiques c’est la surprise du rendu, qui peut être très mauvais parfois  !! :), et je trouve que mes appareils sont beaux et délirants par rapport aux appareils photos reflex qui pour moi se ressemblent tous. Ce qui me plait aussi c’est de regarder dans le viseur, prendre son temps et réfléchir à son cadrage…

3) Quels sont pour toi les points négatifs de la pellicule?

1er leçon : Il ne faut surtout pas oublier de mettre une pellicule dans l’appareil !! (rires) et toujours en prendre plusieurs, faire très attention à ses réglages et prendre plusieurs photos de la même vue: prudence est mère de sureté ! Pour moi le point négatif (mais qui est aussi un point positif…) de l’argentique est qu’on peut se sentir limité au niveau expérimentation car il n’y a que 36 poses, ce qui nous force à réfléchir avant de déclencher, il a moins de spontanéité à mon sens.

Photo05_7

000011

000003

nina

000010 -17

000018

000047

000044

F1000016

000017

000009