Image

Parade : 45e édition des rencontres d’Arles

Le festival des rencontres d’Arles est un événement très attendu durant l’été pour les passionnés de photographies. La petite ville se retrouve assaillie par des aficionados en soif d’expositions venus de tout horizon.

Durant la semaine d’ouverture, je suis donc partie à l’attaque de « Parade » où une soixantaine d’expositions ont lieu dans divers endroits de la ville. Des artistes reconnus tels que Lucien Clergue, David Bailey ou Raymond Depardon  mais aussi des jeunes talents comme Alejandro Cegarra gagnant du prix Leica Oscar Barnack y sont montrés.

neg136neg137

Les expositions sont visibles jusqu’au 21 septembre 2014, tu as donc tout l’été pour aller y jeter un œil, sachant qu’en une journée il faudra que tu fasse des choix car c’est quasiment impossible de tout voir. Le billet est assez cher mais c’est dégressif tout au long de l’été. J’ai opté cette année de privilégier les anciens ateliers SNCF en périphérie de la ville, un lieu atypique et en pleine mutation. en effet, un autre bâtiment à l’allure plutôt futuriste va être construit pour accueillir des expositions temporaires, valorisant l’art contemporain.

neg142

Pour commencer mon périple, je suis allée voir du côté du OFF avec la proposition de l’agence photo parisienne Myop, qui ont investi un ancien hôtel particulier. C’est une des expositions que j’ai le plus aimé, malheureusement ce lieu éphémère n’était visible que jusqu’au 13 juillet… C’est clairement l’exposition la plus surprenante de ces rencontres. Le ton est juste, les photos montrées s’alliaient parfaitement avec les murs défraichis du vieux bâtiment. Créant des liens intimes entre le spectateur et les œuvres exposées. Un discours souvent social, dévoilant un photojournalisme brillant et poétique.

neg130neg133neg132

Avant de partir pour les ateliers, je parcours rapidement l’exposition portant sur le photographe David Bailey, sans réel convictions car manquant hélas d’originalité. Il n’en est pas moins un grand photographe. Je ne suis pas fan de cette façon de montrer les images en superposition, créant une sorte de patchwork plutôt dévalorisant …

neg143

J’ai également apprécié l’exposition à l’espace Van Gogh, sans réelle surprise mais ça fait toujours plaisir de réviser ses classiques… Regroupant des œuvres modernes et contemporaines d’Augustes Sanders en passant par Le travail de recensement de Bernd et Hilla Becher ou encore les photos intime d’Araki…

neg153neg152neg139neg140 neg141neg138

Je termine ma journée aux ateliers sncf,  avec des propositions intéressantes. Puis mon dernier coup de cœur de cette journée  l’exposition proposée par la fondation Luma, intitulée Chroniques Solaris, expérience totale visuelle et sonore, plongées dans la pénombre d’un grand hangar, les maquettes de l’architecte Frank Gerhy illuminées par une installation pyrotechnique, composant des chorégraphies surprenantes, c’est à vivre !

neg151 neg149 neg148neg147

2 réflexions sur “Parade : 45e édition des rencontres d’Arles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s